Editorial

Inscription à la newsletter

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

Notre partenaire Longitude181 et l'association Coral Guardian lancent un cri d'alarme que nous relayons ici : les sénateurs viennent de refuser d'empêcher la destruction des coraux. Tentons de faire pression pour revenir à la version complète du texte.

Il faut agir vite, d'ici le 25 mai prochain, en signant la pétition organisée par ces associations en cliquant ici.

      

 

La semaine dernière, les sénateurs ont examiné l'amendement adopté par les députés le mois dernier, à l'initiative de Coral Guardian, pour aller vers l'abolition de la pratique du dragage des récifs coralliens – pratique qui consiste ni plus ni moins à racler les coraux au bord de l'océan pour en faire des matériaux pour les chantiers de construction.

Cette pratique inadmissible, les sénateurs ont décidé de continuer à l'
autoriser sans retenue, en rejetant tout en bloc l'amendement !

Des centaines de m3 de coraux pourront continuer à être raclés en toute impunité pour devenir du gravier ou du remblais, détruisant ainsi des écosystèmes multiséculaires indispensables à l'équilibre de l'océan et mettant en péril toutes les espèces de poissons, mérous, raies, crustacés qui en dépendent.

La décision des sénateurs est inacceptable, et 
il ne nous reste qu'une échéance pour demander le rétablissement de notre amendement : la commission mixte paritaire qui examinera le texte le 25 mai prochain.

Aller au haut