Editorial

Inscription à la newsletter

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

La Commission Nationale Environnement et Biologie Subaquatiques sera présente au Salon de la Plongée à Paris sur le site de la FFESSM (stand D36-E28), mais également sur le site de notre partenaire l'Agence des Aires Marines Protégées (stand D40) via une permanence des équipes DORIS et BioObs.

Enfin la Biologie sera à l'honneur sur le stand de Subaqua (stand D38) où vous pourrez découvrir en avant première la nouvelle version (refonte totale) du Hors-Série Subaqua n°1 "A la découverte de la vie sous-marine".

Comme tous les ans, durant le week-end du salon de la plongée, le Museum National d'Histoire Naturelle organise ses journées de "Découverte et Protection du Mileu Marin en Plongée" les 10 et 11 janvier 2015. C'est la 19ème édition.

Nouveauté cette année : vous pouvez vous pré-inscrire sur le site suivant : http://formulaires.mnhn.fr/plongee, puis vous envoyez votre règlement dans les 8 jours, ainsi que votre choix d'atelier pour confirmer votre inscription.

La CNEBS vient de révéler les résultats de son concours photo "Les Yeux dans l'Eau" édition 2013. Les voici :

1er Prix                      PAU Cédric
 
2ème Prix                   GIRAUDEAU Patrick
 
3ème Prix                   BOULAD Sabine
 
 
 
4ème Prix                    VASSELIN Mathias               12ème Prix : BITTNER Annie
 
5ème Prix                    VASSELIN Catherine            13ème Prix : DROUET Isabelle
 
6ème Prix                    KAZMIERSKI Christophe       14ème Prix : ROULLEAU Eric
 
7ème Prix                    MOREAU Florian                  15ème Prix : LICHOSIEK Mathieu
 
8ème Prix                    DUMAS Jacques                   16ème Prix : ORES Stéphane
 
9ème Prix                    DUPRE-POIGET Marjorie      17ème Prix : BLANCHET Anne-Lise
 
10ème Prix                  LEPINE Pascal                      18ème Prix : LE GALL Delphine
 
11ème Prix                  TOLLU Guillaume
 

Coup de cœur du Jury : Patrick Giraudeau pour son thème libre (photo ci-dessous).

Les photos des trois premiers sont visibles dans la rubrique "Galerie Photos" du menu supérieur.

Conférence sur les montres marins au salon de la plongée par Pascal ZANI (Instructeur National de Biologie) le dimanche 12 janvier de 12h00 à 13h00
Depuis l'établissement des cartes marines aux alentours de 1550, les navigateurs et cartographes ont établit les limites du monde connu.

Pour les zones qui n'étaient pas explorées, ils dessinaient sur leurs cartes des monstres marins exprimant ainsi la peur de l'inconnu.

La conférence portera sur les mythes fondateurs des monstres marins parmi les plus célèbres : les sirènes, les serpents de mer et les calmars géants en faisant référence à la cryptozoologie et aux témoignages des navigateurs.

La séance plénière du Parlement européen votera mardi 10 décembre sur sa position sur la pêche hauturière en Atlantique du Nord-est. Les membres du Parlement peuvent voter pour interdire la forme la plus destructive de toutes, à savoir la pêche au chalut draguant les bas-fonds des océans. La plupart des secteurs de biodiversité du monde concernent les mers profondes, comparables aux forêts tropicales humides qui sont les plus riches du monde.

Parce que les espèces hauturières, y compris le corail et des communautés d'éponge, vivent dans des environnements fragiles et à croissance lente, elles sont exceptionnellement vulnérables, et risquent l'extinction avec de telles pratiques destructrices. Il est donc crucial d'interdire ce type de pratiques. Plus d'information sur le site Web de la Coalition de Conservation Hauturière : http: // www.savethehighseas.org/

Pour soutenir la conservation des fonds marins et donc la suppression des pratiques de pêches de grand fonds : Signer la pétition d’Avaaz (cela prend moins d’une minute) en allant sur ce lien : CLIQUER ICI


Le vote du 23 novembre dernier au Parlement de Strasbourg a conclu la partie « démocratique » de la réforme de la Politique Commune de la Pêche, celle sur laquelle nous avons pu agir en votre nom auprès des parlementaires européens.

Le 14 novembre ont commencé les discussions entre la Commission Européenne, le Conseil des Ministres des Pêches, et le Parlement, qui devraient se terminer en fin d’année. Les accords obtenus devront ensuite être officiellement adoptés par le Conseil puis par le Parlement, mais par une simple formalité.

Suit un court article analysant les résultats obtenus et reconnaissant les mérites des nouveaux acteurs que nous sommes dans ce processus.

La CNEBS a donné dès le 6 avril 2013, lors de son AG, sa recommandation concernant les moratoires à reconduire et/ou étendre sur les mérous et les corbs de Méditerranée. Le CDN de la FFESSM a exprimé sa position lors de sa réunion de juin 2013 (résolution 13/086) et dans un article publié sur le site fédéral (cliquer ici pour y accéder).

La CNEBS encourage chacun d'entre vous à défendre sa position en participant à la consultation organisée par les autorités compétentes durant 21 jours (loi du 27/12/2012 sur la consultation du public sur les projets d'arrêtés du gouvernement),

soit par voie électronique, à l'adresse mél suivante : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

soit par courrier, le cachet de la poste faisant foi, à l'adresse suivante : Direction interrégionale de la mer Méditerranée - service réglementation et contrôle - 40 Bd de Dunkerque – CS 91226 – 13471 MARSEILLE Cedex 2

L'ensemble des projets et leur note d'accompagnement sont accessibles par lien suivant : http://www.affaires-maritimes.mediterranee.equipement.gouv.fr/projets-d-arretes-de-a2053.html

La prise de position de la CNEBS, qui peut servir de base à votre message, est dans la suite de cet article.


A l'issue d'un séminaire sur la protection des espèces emblématiques de Polynésie Française (mammifères marins, tortues et requins), Jacky Bryant, Ministre de l'Environnement de Polynésie Française, vient de déclarer illégal le shark-feeding sous toutes ses formes. Pour plus d'information, vous pouvez cliquer ici.


Aller au haut