(Jacques Dumas chargé de mission pour la FFESSM)

La Shark Alliance a été dissoute après atteinte des objectifs qu'elle s'était fixée il y a 6 ans, à savoir l'obtention d'une législation européenne afin d'interdire le finning en Europe. Au-delà du succès sur le finning, nous retiendrons avoir aussi obtenu que plusieurs espèces de requins soient ajoutées en annexe II de la CITES. Pour en savoir plus, voir l'article de Nicole Aussedat et Jacques Dumas qui fait le bilan des 6 années de campagne dans le numéro de septembre-octobre 2013 de Subaqua.

Les efforts financiers de la Pew Charity Trust  sont maintenant dirigés vers "Oceans 2012" pour la réforme des pratiques de pêche en Europe.

22 novembre 2012
Victoire pour les requins au Parlement européen !!!


Merci à Tous les plongeurs qui ont soutenu pendant 6 ans la campagne de la Shark Alliance !

Par 566 voix contre 47, et 16 abstentions, le parlement européen a renforcé l’interdiction du finning par l’abolition de tout permis de découpe des ailerons à bord des navires de pêche, et donc une obligation de débarquement des requins avec leurs ailerons attachés.

Photographie Dos Winkel

 

22 novembre 2012
Victoire pour les requins au Parlement européen !!!


Merci à Tous les plongeurs qui ont soutenu pendant 6 ans la campagne de la Shark Alliance !

Par 566 voix contre 47, et 16 abstentions, le parlement européen a renforcé l’interdiction du finning par l’abolition de tout permis de découpe des ailerons à bord des navires de pêche, et donc une obligation de débarquement des requins avec leurs ailerons attachés.

Pour mémoire, un tiers des ailerons sur le marché de Honk Kong provient des pêcheries européennes, ce qui montre l’importance de cette décision. Le Conseil des Ministres européens des pêches doit formellement valider cette réglementation en décembre ou peut-être janvier, mais il s'était déjà prononcé en sa faveur en mars 2012, comme nous le signale la Shark Alliance. Il faudra encore faire appliquer cette règlementation, mais après le plan d’action européen de 2009, cette étape constitue déjà une deuxième grande victoire pour les requins (Communiqué de presse sur le site Shark Alliance)

 


Bruxelles, 19 Septembre 2012.

Au Parlement européen, un vote serré et confus sur le finning des requins

 

Les lacunes de la réglementation ne sont pas aggravées, mais elles perdurent; la bataille doit continuer en plénière

aujourd'hui de façon déconcertante et incohérente sur une série d'amendements, formulant ainsi sa réponse à une proposition de la Commission européenne de renforcer l'interdiction du "finning" des requins (qui consiste à découper les ailerons à bord et à rejeter le corps à la mer).

Pour la plupart des amendements, les votes ont été très serrés, certains adoptés et d’autres rejetés, et ont débouché sur des messages contradictoires qui à la fois rejettent et confortent les lacunes qui empêchent une réelle mise en application de l'interdiction du finning.

La Commission a proposé l'an dernier de mettre fin aux permis spéciaux qui permettent aux pêcheurs d'enlever les ailerons à bord des navires. Débarquer des requins avec leurs ailerons attachés est de loin la façon la plus simple et la plus fiable d'appliquer une interdiction du finning. L'Espagne et le Portugal sont les seuls Etats membres de l'UE qui délivrent encore ce genre de permis.

Mme Patrão Neves, députée européenne du Portugal, a utilisé son statut de rapporteure pour faire échouer l'adoption des améliorations proposées par la Commission. Aujourd'hui, sa tentative pour encore agrandir les lacunes dans la réglementation finning a échoué, mais - paradoxalement - les députés européens ont adopté son texte qui suggère des exceptions permettant encore de découper les ailerons en mer. Au final, la plupart de ses amendements problématiques ont été rejetés, mais les termes de ce qui a été accepté étant peu clairs, ils présentent une menace contre une interdiction totale du finning. La bataille se déplace désormais vers la plénière, qui doit se tenir dans les prochains mois.

Shark Alliance soutient énergiquement la proposition de la Commission européenne.

"Nous allons continuer à demander instamment à tous les Membres du Parlement européen de supprimer dès que possible toute cette confusion et d'adopter en plénière une politique stricte de l'UE interdisant toute découpe des ailerons en mer, sans plus aucune exception", a dit Nicole Aussedat, coordinatrice de Shark Alliance pour la France.

Shark Alliance est une coalition de plus de 130 organisations consacrée à la protection et concervation des requins sur des bases scientifiques. Shark Alliance a été lancée et est coordonnée par le Pew Environment Group, section dévolue à la conservation du Pew Charitable Trusts, une organisation non-gouvernementale dont le but est de faire cesser la surpêche dans les océans du monde entier.

 

 

La Commission de la Pêche du Parlement européen a voté www.sharkalliance.org




La Semaine européenne pour les requins, édition 2012

 

Feuille de route pour les groupes membres de Shark Alliance

 

La Semaine européenne pour les requins (SER), organisée chaque année depuis 2007 grâce à votre soutien, diffuse des informations sur les requins auprès d’un nombre toujours plus grand de personnes et constitue un bon moyen de montrer aux décideurs politiques que le grand public a le souci d’une protection des requins fondée sur la science. En 2009 est publié le plan d’action de l’UE en faveur des requins qui ouvre la voie à une amélioration substantielle de la politique de protection des requins. L’an dernier, vous nous avez aidé à réunir plus de 160 000 signatures, ainsi que des photos et des vidéos demandant aux ministres de la Pêche de tenir les promesses du plan d’action et de renforcer l’interdiction par l’UE du « finning » des requins (un véritable gaspillage consistant à découper les nageoires d’un requin et rejeter son corps à la mer).

Vous trouverez un résumé de la Semaine européenne des requins ici et une vidéo très intéressante sur les activités organisées dans toute l’Europe. Vous trouverez également en pièce jointe le livre de photos qui raconte la Semaine 2011 et que nous allons remettre aux ministres de la Pêche et de l’Ecologie dans les premiers jours d’octobre 2012.

Nous avons présenté ces résultats aux ministres de la Pêche de l’UE et ils ont entendu votre message. En mars dernier, ils ont adopté une position en faveur d’une proposition consistant à exiger que tous les requins soient débarqués avec leurs « nageoires naturellement attachées » ; seuls l’Espagne et le Portugal y sont encore opposés.

Le Parlement européen doit également soutenir la proposition pour qu’elle entre en vigueur et des votes clés auront lieu cet automne. Shark Alliance continue à Appuyer la protection des requins jusqu’à ce que les lacunes de l’actuelle législation soient enfin corrigées.

Notre objectif est de veiller à ce que les députés européens ne perdent pas de vue leurs engagements, ni l’intérêt des défenseurs de la nature, des scientifiques et des citoyens européens. Le calendrier a été modifié, mais nous savons qu’il ne faut pas attendre le mois d’octobre pour agir car, à cette date, la campagne risque bel et bien d’être déjà gagnée ou perdue d’avance.

Plutôt que d’organiser un seul événement d’une semaine cette année, nous poursuivrons le travail de la Semaine européenne des requins 2011 jusqu’aux votes de septembre et octobre. Les groupes membres de Shark Alliance ont un rôle majeur à tenir.

Cette activité peut être conduite soit en collaboration avec les aquariums, les clubs de plongée, ou avec tout autre organisation sympathisante, soit par vous-même. Nous présenterons ces histoires et bien d’autres, ainsi que les messages personnels de personnalités politiques, de scientifiques, de défenseurs de l’environnement, de plongeurs, etc., sur de nouvelles pages web et de nouveaux supports de communication à destination des politiques, dans le but de montrer le chemin parcouru et le soutien massif en faveur d’une solution « nageoires attachées, sans aucune exception ! »

Vous pouvez agir :

  • Invitez des députés européens et d’autres personnalités influentes à passer un moment avec vous pour une séance de photos avec la presse (pas besoin de l’organiser DANS un bassin à requins !) et à renforcer leur engagement en faveur de la protection des requins. Contactez-nous si vous avez besoin de suggestions sur les personnalités à inviter et pour connaître les outils qui peuvent être mis à votre disposition.
  • Réutilisez les affiches et d’autres outils de l’an dernier pour inciter les visiteurs à se rendre sur le site web où ils pourront constater les soutiens recueillis jusqu’à présent et ajouter leur photo et leur message personnel. Ensuite, partagez la vidéo et racontez les succès engrangés jusqu’ici !
  • Contactez-nous pour obtenir davantage d’affiches et d’autres outils : Nicole Aussedat (Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.)
    Sur le long terme, nous espérons que vous pourrez tirer profit des liens tissés avec les différents partenaires tout au long des Semaines européennes pour les requins et que vous pourrez poursuivre votre excellent travail d’information du public et de soutien à la protection des requins. Merci et bonne chance !

Vous remerciant pour l’aide inestimable que vous nous apportez, bien cordialement.

 

Nicole Aussedat

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 


 



Une eurodéputée portugaise tente de vider de son contenu la mesure de l'UE en faveur de la protection des requins

 

Bruxelles, 12 juillet 2012 : La commission Pêche du Parlement européen examine aujourd'hui un projet de rapport qui viderait de son contenu une bonne proposition de la Commission européenne, attendue depuis longtemps et visant à renforcer l'interdiction par l'UE du finning des requins (pratique consistant à découper les nageoires d'un requin et à rejeter la carcasse à la mer). La députée européenne  Maria do Céu Patrão Neves, originaire d'un des principaux pays de pêche au requin d'Europe, le Portugal, s'est servie de son rôle de rapporteur pour défendre le maintien des failles dans la législation permettant aux pêcheurs portugais et espagnols d'enlever les nageoires des requins sans être détectés ni punis.

« Nous sommes particulièrement préoccupés par la tactique de Mme Patrão Neves visant à retarder et vider de leur contenu les bonnes et urgentes réformes de l'interdiction du finning proposées par la Commission européenne, » a déclaré Martin Clark, coordinateur de Shark Alliance. « Après six ans de discussions, les institutions communautaires sont enfin prêtes à corriger les failles du règlement sur le finning. Il est inacceptable que quelques députés européens, sous la pression de l'industrie, fassent obstacle au renforcement de l'application d'une mesure nécessaire pour éviter l'intolérable gaspillage qui accompagne le finning. »

L'Espagne et le Portugal, principaux pays de pêche au requin de l'UE, sont les seuls États membres qui octroient encore des permis de pêche spéciaux permettant à leurs pêcheurs d'enlever les nageoires de requin en mer.

Un système complexe de limite au rapport de poids entre nageoires et carcasses est utilisé pour juger si les nageoires et les carcasses sont débarquées dans des proportions conformes. Le rapport de poids communautaire – équivalant à près du double de ceux employés par d'autres pays qui appliquent encore un système de rapport de poids – est difficile à appliquer et permet aux pêcheurs d'enlever les nageoires d'environ deux requins sur trois sans être détectés. La Commission européenne souhaite améliorer l'application de l'interdiction en mettant fin à ces permis, mais Mme Patrão Neves a proposé de les limiter plutôt aux navires congélateurs. Étant donné que la plupart, sinon la totalité, des près de 200 navires espagnols et portugais détenteurs de ces permis sont des navires congélateurs, ses propositions ne modifieraient quasiment pas le statu quo.

L'interdiction de l'enlèvement des nageoires de requin en mer, donc assortie de l'exigence que les requins soient débarqués avec leurs nageoires naturellement attachées, est généralement perçue comme la meilleure pratique d'application de l'interdiction du finning et est utilisée avec succès dans les pêcheries du monde entier. La proposition de la Commission pour une politique de ce type dans l'UE a été publiée fin 2011 et a depuis rencontré un soutien massif de la part des défenseurs de l'environnement, du public, du Conseil des ministres de la Pêche et de la commission Environnement du Parlement.

« Nous demandons à tous les députés européens de mettre fin aux retards, de rejeter la proposition de Mme Patrão Neves visant à maintenir le statu quo et d'ouvrir la voie au renforcement de l'interdiction communautaire du finning, » a ajouté Martin Clark. « Nous ne pouvons plus nous permettre d'attendre et devons immédiatement rejoindre les pays responsables du monde entier qui luttent pour la fin du finning des requins en imposant une application correcte de la législation. »

 


Infos  de Nicole Aussedat (Shark Alliance – France) - 5 décembre 2011

 

Les dix pour cent de requins restant dans nos océans ont désormais de meilleures chances de survie, grâce à tous ceux qui se sont mobilisés ces dernières années. Deux faits récents en attestent, la publication le 21 novembre par la Commission de sa proposition de réglementation comblant les lacunes de l'ancienne en exigeant que les ailerons ne soient plus découpés à bord, et un changement de mentalités en Asie, plus précisément à Hong Kong (bravo à Bloom!!!) où une chaîne d'hôtels ne proposera plus la fameuse soupe aux ailerons (article du Monde)

Vous avez été très nombreux à signer la pétition (plus de 20 000 signatures en France) que nous présenterons en janvier aux ministres des pêches pour qu'ils soutiennent cette réglementation de renforcement contre le finning. Vous pouvez continuer de faire signer cette pétition jusqu'à la fin de l'année et nous la renvoyer tout début janvier, avant le 8 janvier.

 

Semaine européenne pour les requins : 15-23 octobre 2011

 

Comme chaque année en octobre, les membres européens de Shark Alliance organisent une semaine d’activités pour les personnes engagées dans la défense des requins ou les soutenant d’une manière ou d’une autre. L’objectif est qu’elles puissent en apprendre davantage sur les requins et sur leur protection et qu’elles ajoutent leur voix à toutes celles qui exigent des décideurs politiques la garantie du bon état des populations de requins à l’avenir.

 

Inscrivez la semaine du 15 au 23 octobre dans vos agendas ! Profitez de www.europeansharkweek.org pour rassembler davantage d’informations sur les projets, les idées, les matériaux et les appels à l’action.

 

Cette année, il s’agit de cibler plus particulièrement les ministres de la Pêche de chaque État membre de l’UE, ainsi que les engagements non respectés du plan d’action communautaire en faveur des requins, en particulier en ce qui concerne le renforcement du règlement sur le finning.

 

La France a un rôle capital à jouer à cause de son importance dans les politiques de pêche. Notre but serait de récolter un nombre important de signatures que nous remettrons à notre ministre de la pêche Bruno Le Maire.

Si vous souhaitez en savoir plus, ou mieux, si vous souhaitez apporter votre soutien, veuillez contacter  Nicole Aussedat : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.


 

Février 2011

Réponse commune d’ONG françaises à la consultation de la Commission européenne sur le projet de réglementation « finning »

  • Les associations françaises co-signataires de cette contribution choisissent unanimement d’appuyer la troisième option présentée par la Commission dans sa consultation publique sur la modification du règlement 1185/2003 du Conseil relatif à l’enlèvement des nageoires de requin à bord des navires.
  • Cette option est la seule capable d’éradiquer les lacunes présentes dans le règlement actuel, lacunes qui laissent une possibilité pour que le « finning » puisse se produire sans être détecté. En effet, le ratio appliqué est excessif et la possibilité de débarquer ailerons et carcasses dans des ports différents rendent extrêmement difficile la mise en application et le contrôle de cette réglementation (lire la suite)


16 décembre 2010

Le parlement européen a adopté à la majorité une résolution sur le finning qui invite à proposer d'interdire l'ablation des nageoires de requin à bord des bâteaux de pêche. Avec 400 signatures sur 736 députés, la proposition de la Shark Alliance est approuvée comme résolution du parlement. La commission européenne devra donc proposer une loi courant 2011. Merci à tous les plongeurs qui ont soutenu activement les actions de la Shark Alliance ! (voir la déclaration)


9-10 octobre 2010 : Semaine européenne pour les requins

La semaine européenne pour les requins s'ouvre par un appel aux députés européens intitulé "Finning coupons cours aux abus"


Activités Shark Alliance Septembre 2010

Activités récentes des membres de l’association Shark alliance :

Bibliographie :

Auteur : Pascal DEYNAT

Les requins : identification des nageoires

L’ ouvrage parrainé par WWF-France, Shark Alliance et Traffic international, est destiné aux services douaniers afin de les aider dans la lutte contre le finning.

La biologie, l’écologie ainsi que les clefs de différenciation de 46 espèces de requins y sont exposés pour faciliter l’identification.

Une exposition de photos (Jeff ROTMAN) sur le thème du finning est actuellement en cours à l’institut océanographique de Paris, 195 rue St Jacques ; elle sera également visible plus tard à l’aquarium de Val d’Europe (77) et ensuite au centre culturel de l’aéroport Charles de Gaulle…

Lancé le 23 juillet lors du salon du livre de Honk-Hong, « l’Homme et le requin » est maintenant disponible dans la plupart des librairies.

L’ouvrage et un film du même titre dénoncent la pratique du finning ; leur finalité est de démontrer pourquoi les requins sont nécessaires à l’équilibre de l’écosystème marin.

 

PangeaSeed :

  • Deux requins baleines ont été capturés par un parc océanique au Japon. Une lettre a été envoyée au maire de Tateyama demandant de les relâcher ; sans réponse de la municipalité, Pangeaseed a fait circuler une pétition qui sera présentée au maire et à la direction du parc océanique début octobre. Plus de 1800 signatures ont déjà été rassemblées.
  • L’ Exposition « Shark love », 1ère du genre au Japon et en Asie, a accueilli plus de 1000 visiteurs. Au moins 30 artistes de renommée internationale ont participé à l’évènement. Les fonds récoltés  financent la campagne anti-finning et l’organisation de cop10 qui se tiendra ce mois d’octobre à Nagoya.

 

Congrès sur la bio-diversité :

  • 2010 été déclarée année internationale de la biodiversité par les Nations unies avec en point d’orgue le congrès sur la biodiversité qui se tiendra du 11 au 29 octobre 2010 à Aichi-Nayago, au Japon.
  • Plus de 7000 personnes de plus de 190 pays sont attendus pour trouver des moyens pour protéger la biodiversité et d’autres ressources environnementales. Les requins seront un sujet majeur de la conférence. Si on considère les requins comme un groupe, ils regroupent le plus grand nombre d’espèces menacées dans la liste rouge IUCN, requin baleine inclus.

 

Sharklab : Une expédition sur le récif du chameau en Croatie a permis de découvrir, au milieu de gorgones,  une nurserie se composant de nombreuses capsules présentant embryons à  des stades de développement différents.

 

Wildaid : En juillet, en partenariat avec le ministère de l’agriculture chinois, Wildaid a lancé «  le mois de la conscience nationale de la conservation de la faune et de la flore aquatique ». Ce programme vise les étudiants et les entreprises et met en évidence l’importance de la préservation des requins et le problème de la consommation d’aileron de requin. La campagne a occasionné plus de 200 reportages sur les médias chinois contribuant à la campagne de wildaid contre la consommation des ailerons de requins.

 

Actions indépendantes menées en relation avec la mission de l’association Shark alliance :

Trois associations (Ethical Traveler partners, Pretoma, et Mission blue) aident le Costa-Rica à devenir une destination écologique. Ils font circuler une pétition demandant aux dirigeants de prendre des mesures d’étiquetage correcte de la chair de requin et d’interdire le conditionnement des requins péchés sur les bateaux-usines.

 

Agenda 2010 :

 

Octobre :

-          1er octobre : lancement d'une Déclaration écrite pour interdire le prélèvement des ailerons à bord à Strasbourg

-          9 au 17 octobre : semaine européenne sur les requins

-          11 au 29 octobre : conférence internationale sur les requins à Aichi-Nagayo au Japon

Novembre :

§  10 au 13 novembre : EEA Conférence scientifique annuelle , Galway en Irlande

-          17 au 27 novembre : ICCAT Rencontre des commissions, Paris

Décembre :

§  12 au 14 décembre : 2ème symposium d’étude des requins baleines des mers de la péninsule arabique

 


Compte rendu de la réunion des ONGs françaises le 25 mai 2010 à Paris


Réunion des 70 ONGs membres de Shark Alliance France,
Paris, 26 mai 2010
Participants FFESSM : Sylvie Gauchet (le matin), Jacques Dumas

 

1-Bilan de l’année écoulée-3ème semaine européenne des requins

Le plan d’action européen adopté par le conseil des pêches des états européens à Bruxelles en 2009 prévoyait que les états s’engagent à trois mises en application:

  1. TACS
  2. Augmenter les mesures de protection
  3. Renforcer la règlementation du finning

Aujourd’hui les quotas pour l’aiguillat ont été réduits de 90% (engagement pour un quota zéro en 2010). Des mesures de protection strictes pour le pèlerin et le requin blanc (déjà protégés). Mesures de protections pour 3 raies: pocheteau gris, raie blanche et raie ondulée, donc interdiction à la pêche, au transport et la commercialisation, mais seulement pour cette année.


Il reste des anomalies comme: la raie brunette est protégée mais la quantité pêchée officiellement n’est que de 1 tonne, or ce sont 500-600 tonnes de raies sous l’appellation «raies diverses» qui sont pêchées et qui contiennent beaucoup de raies brunettes….


Le requin taupe est maintenant protégé dans les eaux nationales, mais la majorité pêchées l’est dans les eaux internationales…Quota eaux internationales 420 tonnes dont 380 pêchées par la France avec 5 bateaux. La compensation pour les pêcheurs français s’est faite en leur donnant un quota de sole, merlu et anchois.


Il était question d’une «pêche sentinelle» du requin taupe cette année (pour le 6ème bateau français afin de l’indemniser), qui heureusement n’aura pas lieu car elle permet de pêcher à fins scientifiques et de rejeter, or la moitié des prises rejetées sont mortes…

2-Contexte international et européen

CITES: Echec cuisant sur toutes les espèces proposées alors que les argumentaires scientifiques étaient solides. Les raisons sont purement politiques de lobbying de la part des consommateurs d’ailerons et de leurs approvisionneurs. Un seul argument employé, ces espèces sont fortement commercialisées et donc non présentables à la CITES. Alors que la FAO (qui gère les pêches) elle-même a reconnu et écrit que toutes ces espèces devraient être en annexe 2. C’est un énorme disfonctionnement de la CITES qui ne remplit pas son rôle.


Le requin taupe commun était passé avec un vote de plus. Cependant il a été rejeté car le vote de l’Allemagne n’a pas été comptabilisé alors que c’était le pays demandeur: une procédure juridique de contestation est en cours).


L’objectif international est la résolution des Nations Unies


Une communication est engagée afin que le ratio européen (aileron/carcasse) soit aligné sur les standards scientifiques et qu’il y ait obligation de débarquer ailerons et carcasses sur un même port afin que les contrôles soient rendus possibles.
Il y a quelques jours la commission européenne a adopté dans son plan de travail comme possible activité, le plan d’action pour les requins. Elle publiera au premier trimestre 2011 sa proposition de réforme qui ira au conseil et au parlement avec l’une des trois options suivantes possibles:

  1. Statu quo (mais possible débarquement sur un même port)
  2. Ailerons rattachés une fois coupés mais dans des sacs plastiques
  3. Ailerons rattachés naturellement

Seule la 3ème est acceptable à défaut d’arrêt complet des permis spéciaux de finning…


Une consultation publique sera lancée (chaque citoyen pourra s’exprimer pendant 9 semaines de septembre à novembre 2010). Shark Alliance va donc donner des recommandations à cette consultation publique pour contre balancer l’industrie qui souscrira surement massivement à cette consultation afin de faire capoter les avancées possibles.


Il faudra que les ONGs membres essaient de mobiliser les citoyens…